www.michelberetti.net
Œuvres    
Popyno Massamba rentre chez lui

avec : Popyno Massamba (dans le rôle de Popyno Massamba)
mise en scène : Gérard Tolohin

Popyno Massamba rentre chez lui a été créé le 1er avril 2017 au Centre culturel Atropocodji, dirigé par Dominique Zinkpé (Abomey-Calavi, Bénin), devant un public nombreux. Il faut dire que Popyno Massamba, qui jouait ici son propre rôle, mis en scène par Gérard Tolohin, n'était pas n'importe qui : comédien, chanteur, marionnettiste, conteur connu des enfants de plusieurs pays africains sous le surnom de Tonton Mass... Le spectacle, dont le texte a été écrit pour lui, a été repris au "Fil bleu" à Lomé, puis, toujours à Lomé, au Centre Mytro Nunya et au Goethe Institut, puis à la Villa Karo de Grand-Popo (Bénin), avant Cotonou et Parakou.
 
Popyno Massamba rentre chez lui - création 1er avril 2017
 
Parce qu’il ne se souvient plus bien si, un soir qu’il jouait La Parenthèse de sang de Sony Labou Tansi, un petit oiseau s’est perché un instant sur son doigt tendu, un vieux comédien africain entreprend un long et dangereux voyage pour rentrer chez lui. Là-bas, sans doute trouvera-t-il des témoins de cette soirée qui lui diront s’il a imaginé cette scène ou si elle s’est réellement passée. Alors il pourra se laisser glisser vers le repos.

Au cours de son périple dans son pays bouleversé par les guerres civiles successives, il chemine en compagnie des morts qui marchent éternellement, il rencontre le fantôme de la jeune femme qu'il aima jadis et ne retrouve plus le chemin de sa maison.
Un enfant-soldat trop tôt vieilli lui ordonne sous la menace d’une arme de lui raconter des histoires, puis lui demande de prendre son arme et de le tuer quand il sera endormi. L’enfant-soldat s’endort ; Popyno Massamba prend son arme…
 
Popyno Massamba rentre chez lui - le public à la création - avril 2017
 
Popyno Massamba en répétition
 
Popyno Massamba Nadimba Nzuzi, dit Tonton Mass, est mort le 21 décembre 2017 au Bénin. Il avait beaucoup conté, aimé beaucoup de femmes et ravi beaucoup d'enfants, beaucoup joué sur les planches et de la trompette aussi, beaucoup chanté en s'accompagnant de sa guitare. J'ai eu le plaisir et l'honneur de lui donner ce monologue écrit pour lui.
 
 
À lire également
Madame Tirailleur (2019)
1914, quelque part dans un village d’Afrique de l’Ouest. Ouleye est fière d’avoir épousé un tirailleur sénégalais de l’armée coloniale des Français. Mais voilà la Grande Guerre. Bravant la réprobation des femmes, Ouleye revêt l’uniforme pour suivre son mari en France sur les champs de bataille : elle a peur qu’une Blanche lui vole son mari, et n’est-elle pas une bonne épouse dont le devoir est d’assurer à son mari la cuisine et le lit ? Ainsi Ouleye va-t-elle jeter sur la France, la guerre et le monde étrange des Blancs son regard faussement naïf et décalé…
 
Alima Togola enregistre Mme Tirailleur à Joliba FM
 
"En couple" dans les Lycées de Sikasso (Mali) (2021)
"En couple" Lycees de Sikasso 2021

Créée en 2015 à Cotonou, au Bénin, En couple continue son chemin dans les Lycées de Sikasso, au Mali, où des lycéens ont choisi d'en jouer des extraits, et à l'Institut national des Arts de Bamako où la pièce a été prise comme travail de diplôme. Jean-Marie Ambroise Traoré et Honorine Diama qui l'ont déjà souvent jouée envisagent de la reprendre dans la mise en scène d'Hypolitte Kanga.
 
Fin des représentations de la "Légende Baoulé" (2021)
Le retour de l'épidémie en Europe a obligé les deux compagnies Deux Fois Rien (Suisse) et des Pataclowns (Bénin-Côte d'Ivoire) à annuler les dernières représentations de "La Légende Baoulé" prévues fin 2020. On ne verra plus ce beau spectacle d'ombres. Mais Fidèle Baha, Hyacinthe Brika, Anne Compagnon, Christelle Nicod et leurs collaborateurs ont tout de même donné 105 représentations et fait rêver 10 000 enfants pendant deux ans, en Suisse et en France, puis au Bénin, au Togo et en Côte d'Ivoire.