www.michelberetti.net
Chantiers    
Le psychologue et la demoiselle de magasin
Genèse d'une pièce de théâtre : "Sur Mars, soleil, temps froid"

« Sur Mars, soleil, temps froid »
Genèse d’une pièce de théâtre
(article en cours de rédaction - première version)
 
Fin 1999, Daniel Jeannet, le directeur du Centre culturel suisse à Paris, me commande une pièce de théâtre sur Théodore Flournoy et le médium Élise Müller, à l’occasion d’une manifestation autour des « Débuts de la psychanalyse en Suisse ». Le 21 mai 2001, une table-ronde avec Mireille Cifali, Élisabeth Roudinesco, Vincent Barras, Olivier Flournoy, Sonu Shamdasani et Fernando Vidal se conclut par un vif désaccord entre (pour simplifier abusivement) « freudiens » et « jungiens ». La manifestation s’ouvre avec une lecture par les comédiens Sylvie Ballul et Grégoire Oestermann de ma pièce, dont le titre est alors Le psychologue et la demoiselle de magasin. La version définitive de la pièce est créée en Suisse huit ans plus tard, en 2009, sous le titre Sur mars, soleil, temps froid, avec Alexandra Tiedemann et Georges Grbic.
N’étant ni historien de la découverte de l’inconscient, ni spécialiste des productions des médiums ou de « l’art brut », je parlerai ici de l’expérience du dramaturge face à une aventure intellectuelle et une relation entre deux êtres uniques. Il fallait bien sûr commencer par lire l’ouvrage Des Indes à la planète Mars, dont on sait qu’il a connu une large diffusion et qu’il figurait dans la bibliothèque de Sigmund Freud. L’histoire de Théodore Flournoy et d’Élise Müller / Hélène Smith a continué après la publication du livre, derniers épisodes que j’ai pu suivre grâce au petit-fils du psychologue genevois, Olivier Flournoy, et aux articles et notes que Mireille Cifali a mis à ma disposition.
 
Cependant une pièce de théâtre était-elle possible ? La première difficulté se présentait déjà avec les comptes-rendus des séances par Auguste Lemaître, dûment paraphés par les assistants, consultés au Département des manuscrits de la Bibliothèque Publique et Universitaire de Genève. Un spectacle théâtral implique une durée et un rythme, et la lenteur du procédé du « ouija », s’il était mis en scène, épuiserait la patience de n’importe quel spectateur. 
 
« - Est-ce que mademoiselle voit un homme ? Oui. - Un homme connu de Monsieur Flournoy ? Non. - L'a-t-elle déjà vu dans la vision bouddhique de la semaine dernière ? Oui. - Est-ce une antériorité de monsieur Flournoy ? Oui. - Est-ce une antériorité lointaine datant de plusieurs siècles ? Non. - Est-elle de ce siècle ? Non. - Du siècle dernier ? Réponse indécise. - Mademoiselle pourrait-elle écrire ? Non. La table dicte : Patience ! - Est-ce que mademoiselle incarne la veuve hindoue de la vision de l'autre jour ? Oui. - Cette veuve est-elle l'antériorité d'une personne connue ? Oui. - Ici présente ? Réponse indécise. De nouveau la table dicte : Patience. Monsieur Flournoy : - Cette veuve hindoue, vit-elle maintenant ? Oui. - Est-ce ma femme ? Pas de réponse. - Étais-je prêtre ? Non. - Prince ? Oui (énergique). »
 
La patience de Flournoy est elle aussi rapidement mise à rude épreuve....
 
 
À lire également
Madame Tirailleur (2019)
1914, quelque part dans un village d’Afrique de l’Ouest. Ouleye est fière d’avoir épousé un tirailleur sénégalais de l’armée coloniale des Français. Mais voilà la Grande Guerre. Bravant la réprobation des femmes, Ouleye revêt l’uniforme pour suivre son mari en France sur les champs de bataille : elle a peur qu’une Blanche lui vole son mari, et n’est-elle pas une bonne épouse dont le devoir est d’assurer à son mari la cuisine et le lit ? Ainsi Ouleye va-t-elle jeter sur la France, la guerre et le monde étrange des Blancs son regard faussement naïf et décalé…
 
Alima Togola enregistre Mme Tirailleur à Joliba FM
 
"En couple" dans les Lycées de Sikasso (Mali) (2021)
"En couple" Lycees de Sikasso 2021

Créée en 2015 à Cotonou, au Bénin, En couple continue son chemin dans les Lycées de Sikasso, au Mali, où des lycéens ont choisi d'en jouer des extraits, et à l'Institut national des Arts de Bamako où la pièce a été prise comme travail de diplôme. Jean-Marie Ambroise Traoré et Honorine Diama qui l'ont déjà souvent jouée envisagent de la reprendre dans la mise en scène d'Hypolitte Kanga.
 
Fin des représentations de la "Légende Baoulé" (2021)
Le retour de l'épidémie en Europe a obligé les deux compagnies Deux Fois Rien (Suisse) et des Pataclowns (Bénin-Côte d'Ivoire) à annuler les dernières représentations de "La Légende Baoulé" prévues fin 2020. On ne verra plus ce beau spectacle d'ombres. Mais Fidèle Baha, Hyacinthe Brika, Anne Compagnon, Christelle Nicod et leurs collaborateurs ont tout de même donné 105 représentations et fait rêver 10 000 enfants pendant deux ans, en Suisse et en France, puis au Bénin, au Togo et en Côte d'Ivoire.