www.michelberetti.net
Œuvres    
Cabaret Voltaire 16

textes : Michel Beretti
avec : Liza Blanchard, Mehdi Djaadi, Sophie Engel, Cyril Fragnière, Héléna Sadowy
mise en scène  Simone Audemars
scénographie Roland Deville
lumières et régie générale : Dorian Nahoun

Dans son article « Guerre » du Dictionnaire philosophique, Voltaire tente d’introduire un peu de raison dans la déraison, en posant la question paradoxale d’un « Droit du meurtre ». « Maladie du corps politique » pour Diderot, la guerre doit laisser la place pour l’abbé de Saint-Pierre, Rousseau et Kant à la Paix perpétuelle…
1914. Tandis que les discours patriotiques inondent l’Europe, prélude à une déflagration mondiale, quelques intellectuels et artistes refusent la guerre : poètes ( Pierre-Jean Jouve), écrivains (Romain Rolland, Stefan Zweig), peintres (Frans Masereel) ou révolutionnaires (Lénine), ils joignent la musique à la parole. Tandis qu’à Genève, Walter Serner organise un bal dadaïste, un « Cabaret Voltaire » est fondé en 1916 à Zürich et devient le centre symbolique de la fronde.
Vingt ans après, le bruit des bottes résonne. Le pacifisme est-il encore de saison ? En musiciens, en artistes, en poètes, les comédiens et chanteurs du Cabaret Voltaire reviennent sur les enjeux d’un fléau qui dure encore et toujours…

Ce rappel ne figure ici que parce que la metteure en scène Simone Audemars, les comédiens, toute l'équipe se sont efforcés de tirer le maximum de cette écriture scénique hasardeuse. J'ai échoué. Dans ce matériau hétérogène, le grand écart était trop grand entre les Philosophes du 18e siècle que j'avais beaucoup pratiqués dans des spectacles précédents et les Dadaïstes qui entendaient faire table rase de tout, y compris des pacifistes. Le Cabaret Voltaire, pris dans l'apocalypse universelle mais abrité dans l'oeil du cyclone (la Suisse), fut fermé six mois plus tard pour tapage nocturne. Lénine y vint, paraît-il, un soir...

production Compagnie FOR

création le 21 février 2014 au Théâtre du Châtelard, Ferney-Voltaire

 
À lire également
Madame Tirailleur (2019)
1914, quelque part dans un village d’Afrique de l’Ouest. Ouleye est fière d’avoir épousé un tirailleur sénégalais de l’armée coloniale des Français. Mais voilà la Grande Guerre. Bravant la réprobation des femmes, Ouleye revêt l’uniforme pour suivre son mari en France sur les champs de bataille : elle a peur qu’une Blanche lui vole son mari, et n’est-elle pas une bonne épouse dont le devoir est d’assurer à son mari la cuisine et le lit ? Ainsi Ouleye va-t-elle jeter sur la France, la guerre et le monde étrange des Blancs son regard faussement naïf et décalé…
 
Alima Togola enregistre Mme Tirailleur à Joliba FM
 
"En couple" dans les Lycées de Sikasso (Mali) (2021)
"En couple" Lycees de Sikasso 2021

Créée en 2015 à Cotonou, au Bénin, En couple continue son chemin dans les Lycées de Sikasso, au Mali, où des lycéens ont choisi d'en jouer des extraits, et à l'Institut national des Arts de Bamako où la pièce a été prise comme travail de diplôme. Jean-Marie Ambroise Traoré et Honorine Diama qui l'ont déjà souvent jouée envisagent de la reprendre dans la mise en scène d'Hypolitte Kanga.
 
Fin des représentations de la "Légende Baoulé" (2021)
Le retour de l'épidémie en Europe a obligé les deux compagnies Deux Fois Rien (Suisse) et des Pataclowns (Bénin-Côte d'Ivoire) à annuler les dernières représentations de "La Légende Baoulé" prévues fin 2020. On ne verra plus ce beau spectacle d'ombres. Mais Fidèle Baha, Hyacinthe Brika, Anne Compagnon, Christelle Nicod et leurs collaborateurs ont tout de même donné 105 représentations et fait rêver 10 000 enfants pendant deux ans, en Suisse et en France, puis au Bénin, au Togo et en Côte d'Ivoire.