www.michelberetti.net
Œuvres    
Diamant bleu et sublimes idioties
comédie

Diamant bleu et sublimes idioties
comédie pour le théâtre amateur

commande de la Compagnie de la Dentcreuze, Aubonne, pour son 25e anniversaire

avec les 14 comédiens de la Troupe de la Dentcreuze :
Patrick Dentan, Georges-Henri Dépraz, Jeanne Durussel, Michel Durussel, Gabriel Fantini, Christine Genoud, Pierre-Yves Jeannet, Daniel Kramer, Patrick Lachat, Corinne Rahmani, Michèle Salanon, Marie-Christine Saxer-Studer, Patrick Schneiter, David et Léon Strutt, Laurence Vautier, Thomas Viaccoz

mise en scène : Simone Audemars
musique : Daniel Perrin
costumes : Karine Dubois
accessoires : Xavier Hool
éclairage : Dominique Dardant

création le 14 août 2008 dans la cour du Château d'Aubonne

1685. Le château d'Aubonne est dans la fièvre. Jean-Baptiste Tavernier, baron d'Aubonne, repart pour le sixième fois vers l'Orient avec quelques-uns de ses gens. Pourquoi, quinze ans après son installation dans sa baronnie acquise grâce au commerce des diamants, Tavernier entame-t-il ce nouveau voyage? Valets et servantes le savent tous : c'est à cause du diamant bleu, pris sur le front de la déesse Civa par un voleur. Ce diamant unique disparu en Inde viendrait de réapparaître à Ispahan, en Perse. Il n'en a pas fallu davantage pour que Tavernier soit repris par le démon du voyage.
Et voilà Jean-Baptiste Tavernier, son valet Nicolas Bésuchet, sa servante Barbette Pettelat et son secrétaire Rodolphe Sordoillet à Ispahan, dans l'Orient compliqué et trompeur, car, comme dans les contes, si les voyageurs parlent à un mendiant, ils ignorent s'ils ne s'adressent pas au Shah Abbas II qui a pour habitude de se déguiser pour surprendre ce qui se passe dans son empire. Les voilà pris dans les intrigues du mollah Dimebag, de la princesse Farzane et de la danseuse Zeinab. "Comment peut-on être Persan ?" se demande Barbette Pettelat. Aubonne regarde l'Orient, et l'Orient regarde Aubonne.

 
À lire également
Madame Tirailleur (2019)
1914, quelque part dans un village d’Afrique de l’Ouest. Ouleye est fière d’avoir épousé un tirailleur sénégalais de l’armée coloniale des Français. Mais voilà la Grande Guerre. Bravant la réprobation des femmes, Ouleye revêt l’uniforme pour suivre son mari en France sur les champs de bataille : elle a peur qu’une Blanche lui vole son mari, et n’est-elle pas une bonne épouse dont le devoir est d’assurer à son mari la cuisine et le lit ? Ainsi Ouleye va-t-elle jeter sur la France, la guerre et le monde étrange des Blancs son regard faussement naïf et décalé…
 
Alima Togola enregistre Mme Tirailleur à Joliba FM
 
"En couple" dans les Lycées de Sikasso (Mali) (2021)
"En couple" Lycees de Sikasso 2021

Créée en 2015 à Cotonou, au Bénin, En couple continue son chemin dans les Lycées de Sikasso, au Mali, où des lycéens ont choisi d'en jouer des extraits, et à l'Institut national des Arts de Bamako où la pièce a été prise comme travail de diplôme. Jean-Marie Ambroise Traoré et Honorine Diama qui l'ont déjà souvent jouée envisagent de la reprendre dans la mise en scène d'Hypolitte Kanga.
 
Fin des représentations de la "Légende Baoulé" (2021)
Le retour de l'épidémie en Europe a obligé les deux compagnies Deux Fois Rien (Suisse) et des Pataclowns (Bénin-Côte d'Ivoire) à annuler les dernières représentations de "La Légende Baoulé" prévues fin 2020. On ne verra plus ce beau spectacle d'ombres. Mais Fidèle Baha, Hyacinthe Brika, Anne Compagnon, Christelle Nicod et leurs collaborateurs ont tout de même donné 105 représentations et fait rêver 10 000 enfants pendant deux ans, en Suisse et en France, puis au Bénin, au Togo et en Côte d'Ivoire.