www.michelberetti.net
Œuvres    
Tobias
oratorio (Nouvelles Histoires sacrées)

Tobias
oratorio (Nouvelles Histoires sacrées)
musique : André Bon
livret : Michel Beretti
avec : Catherine Dune (Sarra), Christine Gerbaud (Anna), Laurence Orlowski (la servante), Christophe Einhorn (Tobias), Hervé Lamy (Azarias), Christian Tréguier (Tobie)
Xavier Julien-Laferrière, Jean-Paul Burgos (violons), Julia Griffin (viole de gambe), Gilles Since (contrebasse), Claire Antonini (luth), Françoise Johannel, Agnès Alouges (harpe), Marie Marzullo (cornet), Stéphan Legée, Jean-Marie Bonche, Pascal Gonzalès (saqueboute), Robert Weddle (clavecin et orgue), Christine Lagniel (percussions)
direction musicale : Brian Schembri
mise en scène : Christian Gangneron
scénographie : Thierry Leproust
costumes : Claude Masson
lumières : Marion Hewlett
ARCAL / Ile-de-France Opéra et Ballet / Théâtre de Caen.
création le 2 mai 1996 en l’église Notre Dame de la Gloriette, Caen.

Le vieux Tobie, juif déporté à Ninive, en pays assyrien, pieux et charitable, se lamente : il est devenu aveugle après avoir pleuré trop de deuils.
Le même jour, à Ecbatane, au pays des Mèdes, la jeune Sarra se lamente aussi : elle a vu mourir les sept fiancés qui lui avaient été donnés.
Tous deux adressent à Dieu la même prière : "Il vaut mieux mourir que vivre".
Tobias, fils de Tobie, enterre selon les rites avec son père les corps des juifs assassinés trouvés dans les rues. De la vie il ne connaîit que la mort. Guidé par Azarias, il rencontrera Sarra sur son chemin, trouvera le remède pour guérir son père, délivrer Sarra et l'épouser. Mais Azarias, qui n'est autre que l'ange Rapha¨l, s'avèrera être un drôle de compagnon...


Le livret de Tobias existe aussi sous la forme développée d'une pièce de théâtre qui peut être jouée par des adolescents.

Scène 3

Azarias – Vois les beaux fruits dont cet arbre est chargé !

Tobias, haussant les épaules Des pommes. Tu n'as jamais vu de pommes ?

Azarias – Viens, sautons par-dessus la barrière !

Tobias – Azaris, attends, attends ! Mange-t-on le bien d'autrui ?

Azarias – Dieu a-t-il créé les fruits pour qu'ils soient défendus?

Tobias – Alors, où est le Bien, où est le Mal? Mon père dit toujours...

Azarias – Si tu ne croques pas une fois dans cette pomme, seras-tu libre de choisir de ne pas la manger ?

Ils mangent une pomme.

Tobias – As-tu peur d'être surpris, voleur de pommes ? Pourquoi regardes-tu tout le temps en arrière ?

Azarias – Le danger vient de derrière toi.

Tobias – Il n'y a personne sur la route.

Azarias – As-tu pensé à la tentation du retour ?

Tobias – Alors, marchons à reculons !

Azarias, brusquement grave et plein d'amertume Ainsi allons-nous à reculons et poussés en arrière par un vent violent, tournant avec peine la tête derrière nous, les ailes déployées arc-boutées contre la tempête...

Tobias – Les ailes ?

Azarias – Vois comme les roseaux sont d'un vert plus profond que l'herbe de ces prés !

Tobias – C'est vrai que l'herbe là-bas est d'un vert plus tendre.

Azarias – Raconte-moi l'herbe.

Tobias – Il n'y en a donc pas là d'où tu viens ?

Azarias – Ici, les choses ont un poids, une pesanteur.

Tobias – C'est vrai que les choses sont lourdes. Les cadavres que j'ai lavés avec mon père, et enterrés, pesaient de tout leur poids sur la pierre.

Azarias – Oui, toutes choses tombent sans fin, mais un ange accompagne leur chute dans sa main avec une infinie douceur.

Tobias – Un ange ?

Azarias – Tobias, le premier à la fontaine !

Ils courent.

 
À lire également
Madame Tirailleur (2019)
1914, quelque part dans un village d’Afrique de l’Ouest. Ouleye est fière d’avoir épousé un tirailleur sénégalais de l’armée coloniale des Français. Mais voilà la Grande Guerre. Bravant la réprobation des femmes, Ouleye revêt l’uniforme pour suivre son mari en France sur les champs de bataille : elle a peur qu’une Blanche lui vole son mari, et n’est-elle pas une bonne épouse dont le devoir est d’assurer à son mari la cuisine et le lit ? Ainsi Ouleye va-t-elle jeter sur la France, la guerre et le monde étrange des Blancs son regard faussement naïf et décalé…
 
Alima Togola enregistre Mme Tirailleur à Joliba FM
 
"En couple" dans les Lycées de Sikasso (Mali) (2021)
"En couple" Lycees de Sikasso 2021

Créée en 2015 à Cotonou, au Bénin, En couple continue son chemin dans les Lycées de Sikasso, au Mali, où des lycéens ont choisi d'en jouer des extraits, et à l'Institut national des Arts de Bamako où la pièce a été prise comme travail de diplôme. Jean-Marie Ambroise Traoré et Honorine Diama qui l'ont déjà souvent jouée envisagent de la reprendre dans la mise en scène d'Hypolitte Kanga.
 
Fin des représentations de la "Légende Baoulé" (2021)
Le retour de l'épidémie en Europe a obligé les deux compagnies Deux Fois Rien (Suisse) et des Pataclowns (Bénin-Côte d'Ivoire) à annuler les dernières représentations de "La Légende Baoulé" prévues fin 2020. On ne verra plus ce beau spectacle d'ombres. Mais Fidèle Baha, Hyacinthe Brika, Anne Compagnon, Christelle Nicod et leurs collaborateurs ont tout de même donné 105 représentations et fait rêver 10 000 enfants pendant deux ans, en Suisse et en France, puis au Bénin, au Togo et en Côte d'Ivoire.