www.michelberetti.net
Œuvres    
"Vas-y, Léon !"
une chronique des années 1930-1940 à Genève

"Vas-y, Léon !"
une chronique des années 1930-1940 à Genève


Albert, entrepreneur : René Donzé
Paul, entrepreneur et financier : Robert Stehlé
Etienne, ouvrier ferblantier : Pierre Maulini
Camille, ouvrier parquetteur : Philippe Nicati
Avanti, contremaître italien : Philippe Cohen
Hector, dit Raze-Pêt, ouvrier parquetteur : Gilbert Isnard
Lucien, typographe : Bernard Stehlé
Charles Dieudonné, auteur dramatique : Christian Robert-Charrue
Renée, bonne chez les Albert : Marie-Françoise Barde
Louise, femme d'Albert : Marion Chalut
Jeanne, fille de Louise et d'Albert : Irène Julien
Willy, fils de Louise et d'Albert : Philippe Nicati
Robert, dit Bousine, cafetier : Michel Fidanza
Henriette, serveuse : Janine Michel
Un commis de l'Office des Poursuites : Jean-Christian Marti
Julien, employé de commerce : Mathieu Milhaud
Athanase Fuchs, chômeur : Pierre Schlegel
Des musiciens : Philippe Cohen, Olivier Vinouze
Des repasseuses, des couturières, des convives, des passants, etc.

mise en scène : Bertrand Theubet
dramaturgie : Philippe Sozzani
décor : Bernard Billa
costumes : Mireille Linker
musique : Philippe Cohen, Pierre Maulini, Olivier Vinouze
éclairages : Claude Egger
régie : Pierre Schlegel
assistants : Gérald Battiaz, Geneviève Réal
production : Pierre Bauer

Théâtre Mobile, Genève

création le 17 novembre 1976 à la Maison de Quartier de la Jonction, Genève

"Au moment où s'éloignent les espoirs d'une relance durable de l'économie , où la crise semble gagner du terrain, il arrive d'entendre les plus anciens dire : " - Dans les années trente, il y a eu d'abord la crise, et ensuite la guerre". Est-ce un hasard ?
Vas-y, Léon !, dans ce sens, n'a pas été produit pour le plaisir d'évoquer une période dont une certaine mode rétro obscurcit le sens profond et les leçons qu'on peut en tirer. Vas-y, Léon ! cherche au contraire à montrer quels rapprochements pertinents peuvent être faits avec notre époque.
Et si les spectateurs y reconnaissaient des comportements, des faits, des conflits qu'ils vivent aujourd'hui, nous aurons alors gagné leur appui et pourrons bénéficier de leurs critiques. Ce serait pour nous un pas décisif.
Histoire d'une crise, donc, Vas-y, Léon ! n'est pas une production historique. Le théâtre n'est pas, n'est jamais la réalité. Et il n'est pas chargé de donner un cours d'Histoire, ni même d'actualité. Il est seulement question de savoir si l'Histoire peut l'inspirer, si les succès et les échecs, les espoirs de cette époque peuvent se transposer sur une scène, se poser comme une interrogation sur le théâtre.
A nos yeux, ils ne serviront à rien, en effet, de "jouer" les années trente en ne nous préoccupant que d'exactitude historique. Crise, chômage, spéculation bancaire, ruine des petits commerçants, charité bourgeoise, fascisme : d'où vient que rien aujourd'hui ne nous interdit de penser que tout cela peut réapparaître avec la même virulence, et n'être à nouveau qu'une marche à la guerre ?
Il nous importe alors davantage de dégager des attitudes significatives, des situations contradictoires, qui sont celles, après tout, de toute crise, et de chercher une forme théâtrale qui permette de les critiquer."
(1976)

« Zwischen Karl und Groucho Marx » (Tages Anzeiger, 17. Dez. 1976)

 
À lire également
Madame Tirailleur (2019)
1914, quelque part dans un village d’Afrique de l’Ouest. Ouleye est fière d’avoir épousé un tirailleur sénégalais de l’armée coloniale des Français. Mais voilà la Grande Guerre. Bravant la réprobation des femmes, Ouleye revêt l’uniforme pour suivre son mari en France sur les champs de bataille : elle a peur qu’une Blanche lui vole son mari, et n’est-elle pas une bonne épouse dont le devoir est d’assurer à son mari la cuisine et le lit ? Ainsi Ouleye va-t-elle jeter sur la France, la guerre et le monde étrange des Blancs son regard faussement naïf et décalé…
 
Alima Togola enregistre Mme Tirailleur à Joliba FM
 
"En couple" dans les Lycées de Sikasso (Mali) (2021)
"En couple" Lycees de Sikasso 2021

Créée en 2015 à Cotonou, au Bénin, En couple continue son chemin dans les Lycées de Sikasso, au Mali, où des lycéens ont choisi d'en jouer des extraits, et à l'Institut national des Arts de Bamako où la pièce a été prise comme travail de diplôme. Jean-Marie Ambroise Traoré et Honorine Diama qui l'ont déjà souvent jouée envisagent de la reprendre dans la mise en scène d'Hypolitte Kanga.
 
Fin des représentations de la "Légende Baoulé" (2021)
Le retour de l'épidémie en Europe a obligé les deux compagnies Deux Fois Rien (Suisse) et des Pataclowns (Bénin-Côte d'Ivoire) à annuler les dernières représentations de "La Légende Baoulé" prévues fin 2020. On ne verra plus ce beau spectacle d'ombres. Mais Fidèle Baha, Hyacinthe Brika, Anne Compagnon, Christelle Nicod et leurs collaborateurs ont tout de même donné 105 représentations et fait rêver 10 000 enfants pendant deux ans, en Suisse et en France, puis au Bénin, au Togo et en Côte d'Ivoire.