www.michelberetti.net
Œuvres    
Darwin en finit avec les Cirripèdes

Darwin en finit avec les Cirripèdes
avec :
Laurent Sandoz (Charles Darwin, aussi le comédien Stephen)
Isabelle Bosson (Emma Darwin, aussi la comédienne Lucy)
Laurence Montandon (Christina, la neurobiologiste)
Benjamin Kraatz (Ben, le metteur en scène)
François Rochaix (Karl Marx, aussi le comédien Albert)

mise en scène : François Rochaix
scénographie et costumes : Jean-Claude Maret
éclairages : Thomas Hempler
son : Graham Broomfield
maquillage et coiffures : Emmanuelle Pellegrin
accessoires et costumes : Florence Magni
construction : Leo van'tSchip, Cédric Bach
peinture : Valérie Margot

administration : Isabelle Collet
graphisme et projections : Yvan Rochaix

coproduction : SC/NAT (Académie suisse des Sciences naturelles) et frxprod, à l'occasion du bicentenaire de la naissance de Charles Darwin.
Darwin en finit avec les Cirripèdes est dédié à François Rochaix.

création à Sion (Suisse) le 5 novembre 2009

 Le 2 juin 1858, surgit à Down House, la résidence de Charles Darwin dans le Kent, un inconnu porteur d'un manuscrit oublié dans un train par le naturaliste. L'homme a lu ce manuscrit – l'ébauche de L'Origine des espèces – avec passion et le rapporte à son auteur. Cet homme, c'est Karl Marx. Cette journée du 2 juin 1858 fut une journée décisive dans l'histoire des sciences, avec la réception à Down House de la lettre du jeune Alfred Russell Wallace, faisant état de ses découvertes sur la sélection naturelle et l'évolution des espèces, alors que Darwin hésitait toujours à publier sa théorie.
Darwin en finit avec les Cirripèdes se déroule de 11 heures du matin à 19 heures, heure à laquelle Marx repartit pour Londres par le train. Darwin et Marx passèrent ensemble cette journée du 2 juin 1858, tous deux fascinés par les incongruités de l'autre, débattant de la théorie de l'évolution et de ses implications pour l'humanité, parfois assez vigoureusement. Il faut encore noter que la présence discrète d'Emma Darwin influa insensiblement sur le cours de la discussion des deux hommes.
Lorsque Marx repartit pour la gare de Bromley, où il devait prendre le train de 20 heures 16 à destination de Victoria Station, il croyait plus que jamais au devenir de l'humanité mais avait renoncé à fonder une sociobiologie révolutionnaire à partir des principes scientifiques établis par Darwin après en avoir vertement critiqué devant lui les présupposés idéologiques. Darwin, mettant fin à ses études sans fin sur les Cirripèdes (infra-classe des Crustacés, embranchement des Arthropodes) et à vingt ans d'atermoiements causés par sa peur de se voir mis au ban de ses pairs pour obscénité et athéisme, stimulé par la concurrence des découvertes de Wallace, se décidait enfin à publier sa théorie. Mais ébranlé par les rudes critiques de Marx, il ébauchait déjà dans son esprit les thèses anthropologiques de The Descent of Man qu'il publierait vingt-cinq ans après cette journée historique, à savoir que, pour l'homme, la sélection naturelle choisit la civilisation qui s'oppose à la sélection naturelle. Le désaccord ne pouvait être plus total entre les deux hommes, et pourtant...


photos Elisabeth Karrer SC/NAT


A l'intention des enseignants, des élèves et des étudiants, le texte de Darwin en finit avec les Cirripèdes est disponible sous format pdf.

 
À lire également
Madame Tirailleur (2019)
1914, quelque part dans un village d’Afrique de l’Ouest. Ouleye est fière d’avoir épousé un tirailleur sénégalais de l’armée coloniale des Français. Mais voilà la Grande Guerre. Bravant la réprobation des femmes, Ouleye revêt l’uniforme pour suivre son mari en France sur les champs de bataille : elle a peur qu’une Blanche lui vole son mari, et n’est-elle pas une bonne épouse dont le devoir est d’assurer à son mari la cuisine et le lit ? Ainsi Ouleye va-t-elle jeter sur la France, la guerre et le monde étrange des Blancs son regard faussement naïf et décalé…
 
Alima Togola enregistre Mme Tirailleur à Joliba FM
 
"En couple" dans les Lycées de Sikasso (Mali) (2021)
"En couple" Lycees de Sikasso 2021

Créée en 2015 à Cotonou, au Bénin, En couple continue son chemin dans les Lycées de Sikasso, au Mali, où des lycéens ont choisi d'en jouer des extraits, et à l'Institut national des Arts de Bamako où la pièce a été prise comme travail de diplôme. Jean-Marie Ambroise Traoré et Honorine Diama qui l'ont déjà souvent jouée envisagent de la reprendre dans la mise en scène d'Hypolitte Kanga.
 
Fin des représentations de la "Légende Baoulé" (2021)
Le retour de l'épidémie en Europe a obligé les deux compagnies Deux Fois Rien (Suisse) et des Pataclowns (Bénin-Côte d'Ivoire) à annuler les dernières représentations de "La Légende Baoulé" prévues fin 2020. On ne verra plus ce beau spectacle d'ombres. Mais Fidèle Baha, Hyacinthe Brika, Anne Compagnon, Christelle Nicod et leurs collaborateurs ont tout de même donné 105 représentations et fait rêver 10 000 enfants pendant deux ans, en Suisse et en France, puis au Bénin, au Togo et en Côte d'Ivoire.