www.michelberetti.net
Œuvres    
Rendez-vous reporté

avec : Sid Ahmed Agoumi
première présentation publique à Chaumont en Champagne le 20 janvier 2005 

Une nuit que le comédien Sid Ahmed Agoumi dormait dans le théâtre, Dieu lui apparut et lui dit : "Agoumi, au Jour du Jugement, quand toutes ces créatures à qui tu as donné vie se lèveront et crieront après toi, se plaignant de leur existence incomplète, que leur répondras-tu?" Et Agoumi de commencer à se justifier...

La scène se passe sur la scène du Théâtre National Algérien, square Port-Saïd, à Alger, dans le théâtre saccagé de Bagdad, et au théâtre de Saint-Sornin-Leulac, dans la Haute-Vienne.

Agoumi – Au commencement, était le cercle. Et suivant l'homme qui le traçait, le cercle était plus ou moins grand, et l'attroupement plus ou moins fourni, car il revenait à celui qui traçait le cercle de connaître sa propre valeur et de savoir que l'attroupement que générerait son cercle correspondrait exactement au cercle qu'il aurait tracé, sans qu'il y eût aucun vide d'hommes.
(en arabe) " – Asseyez-vous, écoutez: je vais vous dire comment Hassan, l'apprenti calligraphe, apprit les soixante mots qui disent l'amour !"
(en français) Ou bien :
(en arabe) " – O vous qui m'écoutez, je vais vous raconter la merveilleuse histoire de la Conférence des Oiseaux..."
(en français) Cherkaoui, de la halqa des colombes, qui ne savait ni lire ni écrire, enseigna le canevas de sa Conférence des Oiseaux à son élève Abdeslam, plus connu sous le nom de l'Aveugle, qui, pendant son enfance, étudia dans une zaouïa, devint fqih, parsemait ses contes de versets du Coran, et, pour chauffer sa halqa, invitait son public à invoquer en choeur le nom du Prophète, lui-même maître d'Elmaghraoui, que l'on surnommait le Docteur des Insectes, et qui parodiait admirablement la langue de bois de Radio-Alger, et moi, Sid Ahmed Agoumi, je fus l'élève de celui-là, Elmaghraoui, sur les chaises du salon de coiffure Ben Sahla, rue de la Lyre, aujourd'hui rue Bouzrina, en bas de la Casbah, où les chibanis jouent aux dominos pour l'éternité :
" – Dosse. – Trice. – Bla-siss. – Quat. – Bla-siss. – Doubli-bla. – Dosse, dosse une fois, dosse deux fois, je ferme !  Asmah yaouled ! Doubli siss !"

 
À lire également
Madame Tirailleur (2019)
1914, quelque part dans un village d’Afrique de l’Ouest. Ouleye est fière d’avoir épousé un tirailleur sénégalais de l’armée coloniale des Français. Mais voilà la Grande Guerre. Bravant la réprobation des femmes, Ouleye revêt l’uniforme pour suivre son mari en France sur les champs de bataille : elle a peur qu’une Blanche lui vole son mari, et n’est-elle pas une bonne épouse dont le devoir est d’assurer à son mari la cuisine et le lit ? Ainsi Ouleye va-t-elle jeter sur la France, la guerre et le monde étrange des Blancs son regard faussement naïf et décalé…
 
Alima Togola enregistre Mme Tirailleur à Joliba FM
 
"En couple" dans les Lycées de Sikasso (Mali) (2021)
"En couple" Lycees de Sikasso 2021

Créée en 2015 à Cotonou, au Bénin, En couple continue son chemin dans les Lycées de Sikasso, au Mali, où des lycéens ont choisi d'en jouer des extraits, et à l'Institut national des Arts de Bamako où la pièce a été prise comme travail de diplôme. Jean-Marie Ambroise Traoré et Honorine Diama qui l'ont déjà souvent jouée envisagent de la reprendre dans la mise en scène d'Hypolitte Kanga.
 
Fin des représentations de la "Légende Baoulé" (2021)
Le retour de l'épidémie en Europe a obligé les deux compagnies Deux Fois Rien (Suisse) et des Pataclowns (Bénin-Côte d'Ivoire) à annuler les dernières représentations de "La Légende Baoulé" prévues fin 2020. On ne verra plus ce beau spectacle d'ombres. Mais Fidèle Baha, Hyacinthe Brika, Anne Compagnon, Christelle Nicod et leurs collaborateurs ont tout de même donné 105 représentations et fait rêver 10 000 enfants pendant deux ans, en Suisse et en France, puis au Bénin, au Togo et en Côte d'Ivoire.