www.michelberetti.net
    
Casanova (quasi una fantasia)

Casanova (quasi una fantasia)
avec :
Jacques Denis (Casanova)
Danièle Devillers (Margrete)
Véronique Montel (Lotte)

mise en scène : André Steiger, assisté de Daniel Wolf
décors et costumes : Claude Lemaire
éclairages : Yves Guala
régie générale : Josep Folch, Yves Bonzon
réalisation des costumes : Raymond Bléger
réalisation du décor : Joseph Weger, Joël Brodard, Pierre-André Baumann
couture : Raffaela Zoppi
coiffure : Nicole Dard

production : Nouveau Théâtre de Poche, Genève
création le 16 janvier 1986

Pendant les dernières années du 18e siècle finissant dans les orages, Casanova trouve refuge au château de Duc, en Bohême, où l'aventurier, vestige oublié de l'Ancien Régime, occupe la charge de bibliothécaire du comte de Waldstein. Trop vieux pour séduire encore, il aime trop les femmes pour y renoncer tout à fait et se résigner à revivre sa vie en pensée, au long de la rédaction de ses mémoires.
Il paie donc Margrete et Lotte, deux jeunes servantes du château, pour qu'elles raniment les souvenirs de scènes anciennes. A la fois fascinées et rétives, les deux comédiennes improvisées font l'apprentissage auprès du vieux séducteur des variations infinies de l'amour. Mais le chocolat n'est jamais battu comme il le faudrait, les macaronis ne sont pas cuits comme il l'aurait fallu, la réplique n'est pas dite comme elle était écrite. Et Casanova tyrannise les deux servantes maîtresses, qui féroces et joyeuses, le persécutent en retour...

première version des Bruits de la passion, Genève, 1998


Casanova (quasi une fantasia)

Casanova (quasi une fantasia)

Casanova (quasi une fantasia)

© Mario del Curto, 1986

 

 
À lire également
Madame Tirailleur (2019)
1914, quelque part dans un village d’Afrique de l’Ouest. Ouleye est fière d’avoir épousé un tirailleur sénégalais de l’armée coloniale des Français. Mais voilà la Grande Guerre. Bravant la réprobation des femmes, Ouleye revêt l’uniforme pour suivre son mari en France sur les champs de bataille : elle a peur qu’une Blanche lui vole son mari, et n’est-elle pas une bonne épouse dont le devoir est d’assurer à son mari la cuisine et le lit ? Ainsi Ouleye va-t-elle jeter sur la France, la guerre et le monde étrange des Blancs son regard faussement naïf et décalé…
 
Alima Togola enregistre Mme Tirailleur à Joliba FM
 
"En couple" dans les Lycées de Sikasso (Mali) (2021)
"En couple" Lycees de Sikasso 2021

Créée en 2015 à Cotonou, au Bénin, En couple continue son chemin dans les Lycées de Sikasso, au Mali, où des lycéens ont choisi d'en jouer des extraits, et à l'Institut national des Arts de Bamako où la pièce a été prise comme travail de diplôme. Jean-Marie Ambroise Traoré et Honorine Diama qui l'ont déjà souvent jouée envisagent de la reprendre dans la mise en scène d'Hypolitte Kanga.
 
Fin des représentations de la "Légende Baoulé" (2021)
Le retour de l'épidémie en Europe a obligé les deux compagnies Deux Fois Rien (Suisse) et des Pataclowns (Bénin-Côte d'Ivoire) à annuler les dernières représentations de "La Légende Baoulé" prévues fin 2020. On ne verra plus ce beau spectacle d'ombres. Mais Fidèle Baha, Hyacinthe Brika, Anne Compagnon, Christelle Nicod et leurs collaborateurs ont tout de même donné 105 représentations et fait rêver 10 000 enfants pendant deux ans, en Suisse et en France, puis au Bénin, au Togo et en Côte d'Ivoire.